Home » Projet sur l’isolement et la solitude des personnes âgées

Projet sur l’isolement et la solitude des personnes âgées

by Lindsay.Demerchant
250 views

Chaque année, le bureau de circonscription accueille des étudiants de troisième année en travail social de l’école de travail social de l’Université St. Thomas (STU). Cette année, Emma Connors, Grace Steeves et MacKenzie MacLeod travaillent ensemble pour créer des programmes visant à lutter contre l’isolement et la solitude des personnes âgées à Fredericton. Notre population vieillit et la proportion de la population âgée de 65 ans et plus au Nouveau-Brunswick est en hausse, il s’agit donc d’une question importante à laquelle nous serons de plus en plus nombreux à faire face au fil du temps. Voici un résumé de leurs apprentissages et de leurs travaux.

Lyne Ouellet, chercheuse à STU, décrit l’isolement social et la solitude comme une expérience vécue par des individus, mais qui doit être abordée comme un défi communautaire mettant l’accent sur les liens au sein de la communauté. Mme Ouellet distingue l’isolement social de la solitude. L’isolement social est une mesure objective du nombre de connexions sociales de qualité qu’une personne a, tandis que la solitude est le sentiment subjectif et négatif qu’une personne ressent en raison du nombre de connexions et de contacts sociaux et personnels qu’elle a (Ouellet, 2021).

En outre, des recherches ont montré que « l’isolement social et la solitude sont des facteurs de risque pour la santé. Ils ont été associés à un risque accru de démence, de maladie cardiovasculaire et de mortalité. À l’inverse, les personnes qui ont de meilleures relations sociales à un âge avancé ont 50 % plus de chances de survie, sont plus susceptibles de suivre les recommandations médicales et ont moins d’hospitalisations » (Ouellet, 2021).

Un autre rapport sur l’isolement social de Lyne Ouellet (2021), « Social Isolation and Loneliness: A Comprehensive look at the issue facing some seniors in Fredericton » résume la solitude des aînés dans la région de Fredericton. Ce rapport perspicace nous a incités à faire un remue-méninges pour aider les aînés à établir des liens avec les soutiens communautaires et à favoriser l’adaptabilité (Ouellet, 2021).

Ce rapport nous a également fait réfléchir sur les groupes par rapport aux formats individuels, les activités de loisirs et les liens intergénérationnels (Ouellet, 2021), ce qui a mené à notre idée de relier les écoles locales et les établissements de soins de longue durée. Comme le dit Ouellet, « il a été démontré que ces programmes améliorent le bien-être cognitif et physique des personnes âgées et améliorent les perceptions et les attitudes des enfants envers les personnes âgées, ce qui favorise l’empathie et le respect entre les générations » (Ouellet, 2021).

Dans le cadre de notre stage, nous collaborons avec le Third Age Centre, qui lance un projet pilote visant à jumeler des étudiants de STU avec des résidents du York Care Centre. Nous prévoyons de rendre visite aux résidents chaque semaine pour avoir des conversations significatives et en apprendre davantage sur leur vie. L’objectif est d’offrir aux résidents un lieu sûr où ils se sentent écoutés et connectés. Ce projet encourage également les bénévoles à réfléchir à la façon dont nous pouvons travailler en tant que communauté pour établir des liens avec les personnes âgées par le biais de divers types de programmes ciblés.

Des exemples de programmes ciblés dans la communauté pour lutter contre l’isolement social et la solitude sont les programmes Meals on Wheels et Adopt a Grandparent/Elder. Ces programmes visent à faciliter les liens intergénérationnels et à améliorer la qualité de vie des membres vieillissants de la communauté. Il est également important de noter que tout le monde peut défendre les intérêts des membres vieillissants de notre communauté, et que les petits gestes individuels de bonté ont un impact collectif énorme. Un exemple créatif d’implication est de se porter volontaire pour déneiger l’allée d’une personne âgée après une grosse chute de neige. La lutte contre l’isolement social et la solitude n’est pas un problème individuel et doit être abordée comme un défi social dont le point central est la connexion. La communauté est un lien, et il est de notre responsabilité à tous d’aider notre population vieillissante et de prendre soin les uns des autres.

Si vous souhaitez contribuer à lutter contre l’isolement et la solitude des personnes âgées, vous pouvez faire du bénévolat dans les établissements locaux de soins de longue durée et dans des programmes tels que Meals on Wheels et Adopt a Grandparent/Elder.

Meals on Wheels: volunteer@frederictonmealsonwheels.ca 

York Care Centre:sseymour@yorkcarecentre.ca

Shannex, Neill Hall: scondran@shannex.com

Adopt a Grandparent/Elder:  paceypenny@gmail.com