Home En vedette David Coon dépose une motion pour améliorer les cliniques de santé mentale dans la province.

David Coon dépose une motion pour améliorer les cliniques de santé mentale dans la province.

by Intern Two
20 views

18 mai 2021

Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, dépose une motion à l’Assemblée législative pour mettre en œuvre et améliorer les services de santé mentale dans la province.

Le système de soins de santé mentale du Nouveau-Brunswick ne parvient pas à répondre aux besoins des gens en raison des longues listes d’attente, des problèmes d’accès et du sous-financement. La pandémie de COVID-19 a intensifié les sentiments de stress et d’anxiété, provoquant des niveaux alarmants de désespoir, de pensées suicidaires et de désespoir dans la population du Nouveau-Brunswick.

Les difficultés d’accès aux services de santé mentale au Nouveau-Brunswick comprennent des temps d’attente de 6 à 18 mois pour obtenir un service, le Nouveau-Brunswick ayant le taux de suicide par habitant le plus élevé au Canada.

Des pénuries de personnel constantes ont forcé l’unité de quatre lits pour les jeunes hospitalisés et le bien-être de l’Hôpital de Moncton à fusionner avec l’unité provinciale de psychiatrie pour enfants et adolescents, ce qui a fait passer le nombre total de lits pour les jeunes en crise de 10 à 6.

La mort de Lexi Daken, 16 ans, qui s’est suicidée après avoir attendu plus de 8 heures dans une salle d’urgence pour voir un psychiatre et qui n’en a jamais vu, a suscité des appels au gouvernement du Nouveau-Brunswick pour qu’il transforme le système de soins de santé mentale, en particulier la façon dont il est offert aux jeunes.

Cette semaine, David Coon à déposé une motion à l’Assemblée législative demandant au gouvernement :

  • D’ajouter des services de santé mentale d’urgence 24 heures sur 24 aux cliniques de santé mentale sans rendez-vous établies dans la province
  • D’augmenter la proportion des dépenses de santé consacrées à la santé mentale à 9 %, comme le recommande l’Association canadienne pour la santé mentale.
  • De créer un nouveau ministère responsable des services à l’enfance et à la jeunesse, avec le mandat législatif d’assurer l’intégration des services à l’enfance et à la jeunesse dans tous les ministères et organismes gouvernementaux.