Home » Les nouvelles données de la SCHL soulignent la nécessité de donner un vrai poste à la ministre du Logement

Les nouvelles données de la SCHL soulignent la nécessité de donner un vrai poste à la ministre du Logement

by Liane
276 views

Le 31 janvier 2023

Les nouvelles données de la SCHL soulignent la nécessité de donner un vrai poste à la ministre du Logement

FREDERICTON – Les données publiées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement montrent que le prix moyen des loyers pour un appartement de deux chambres à coucher a augmenté de 10,5 % à Fredericton, de 7 % à Moncton et de 15 % à Saint John. Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, affirme que ces nouvelles données sont un autre signe que l’intervention du gouvernement est nécessaire.

« Le premier ministre a créé le poste de ministre du Logement sans personnel ni mandat pour s’attaquer réellement à la crise du logement abordable. Il devrait confier à la ministre Green la responsabilité d’Habitation NB, la société de la Couronne qui a été créée par la Loi sur l’habitation au Nouveau-Brunswick, afin de s’assurer que le personnel et le financement peuvent être mis en place pour créer un boom dans le développement de logements coopératifs et sans but lucratif », a déclaré M. Coon. « Tout ce qu’il faut maintenant, c’est la volonté du premier ministre Higgs de donner à la ministre du Logement le mandat et les ressources nécessaires pour embaucher le personnel nécessaire pour que cela se produise. »

En octobre, le premier ministre Higgs a nommé Jill Green ministre du Logement ; cependant, les questions posées en comité législatif par Megan Mitton, porte-parole du Parti vert pour Service NB et pour le Logement et députée de Memramcook-Tantramar, ont révélé que la ministre Green n’a pas reçu de personnel ou de ressources supplémentaires pour résoudre la crise du logement.

« La ministre Green n’est ministre du Logement qu’en titre, elle n’a même pas de véritable ministère ! » s’est exclamée Mme Mitton. « Il est temps de prendre la crise du logement abordable au sérieux, et cela signifie revigorer la Société d’habitation du N.-B., afin de donner à la ministre Green le personnel et les ressources nécessaires pour lancer un boom dans la construction de logements coopératifs, sans but lucratif et non marchands dans toute la province. »

-30-