Home Communiqué de presse Les députés verts veulent que les régions les plus touchées par la COVID passent au niveau 3

Les députés verts veulent que les régions les plus touchées par la COVID passent au niveau 3

by Liane
262 views

Le 10 janvier 2022

Les députés verts veulent que les régions les plus touchées par la COVID passent au niveau 3

Les députés verts du Nouveau-Brunswick affirment que le gouvernement doit prendre des mesures immédiates pour réduire la transmission de la COVID dans les communautés les plus durement touchées de la province afin que les élèves puissent retourner à l’école, tout en veillant à ce que les travailleuses et travailleurs de la santé soient mieux protégés.

« Le gouvernement devrait mettre en œuvre les mesures de niveau 3 visant à limiter les rassemblements publics afin de ralentir la propagation de la COVID dans les communautés touchées par des éclosions importantes », déclare David Coon, chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud. « Cela réduira la propagation dans les communautés et devrait alléger la pression sur nos hôpitaux, ce qui permettra aux élèves de retourner à l’école plus rapidement. »

La région de Saint John compte 3 176 cas actifs et 40 des 43 lits de soins intensifs de l’hôpital régional de Saint John sont occupés, tandis que Moncton compte 2 152 cas actifs et 11 des 14 lits de soins intensifs sont occupés à l’hôpital régional Georges Dumont.

« Nous savons que ce qui se passe dans les écoles reflète l’étendue de la transmission dans la communauté », a déclaré Megan Mitton, porte-parole verte pour l’éducation et le développement de la petite enfance et députée de Memramcook-Tantramar.  « Le gouvernement doit être proactif pour réduire la transmission dans la communauté afin que les élèves puissent retourner en classe. »

De nombreux travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick n’ont pas accès à des jours de congé de maladie payés ; cependant, ils devront rester à la maison pour s’isoler s’ils contractent la COVID-19, ou s’ils sont en contact rapproché avec un membre de leur famille qui l’a contractée.

« Il faut en faire davantage pour protéger les travailleuses et travailleurs de la santé et tous ceux et celles qui sont en première ligne », a déclaré Kevin Arseneau, le défenseur du renforcement des collectivités chez les Verts et député de Kent-Nord. « Il s’agit notamment d’offrir des jours de congé de maladie payés à toutes les personnes qui travaillent, de distribuer des masques N-95 pour réduire les risques que les personnes en première ligne contractent le virus, et d’investir dans notre système de santé pour le rendre plus résilient. »

-30-