Home Communiqué de presse Les députés Verts demandent au premier ministre de financer pleinement dès maintenant l’accès à l’avortement dans la province

Les députés Verts demandent au premier ministre de financer pleinement dès maintenant l’accès à l’avortement dans la province

by Amanda Wildeman
527 views

Communiqué de presse

le 11 octobre 2019

Les députés Verts demandent au premier ministre de financer pleinement dès maintenant l’accès à l’avortement dans la province

Fredericton – David Coon, le chef du Parti vert du N.-B. et député de Fredericton-Sud, ainsi que Megan Mitton la critique de la Santé pour les Verts et députée de Memramcook-Tantramar exhortent le premier ministre et le ministre de la Santé à financer sans tarder l’accès aux services d’avortement au Nouveau-Brunswick sans quoi la province contreviendra à la Loi canadienne sur la santé.

« Le refus du gouvernement de financer pleinement l’accès aux services d’avortement est à l’origine de la décision du docteur Edgar de fermer la Clinic 554 » déclare David Coon. « En l’absence des services d’avortement fournis par cette clinique, les femmes des régions ouest et centre du Nouveau-Brunswick n’ont pas un accès adéquat aux services de santé reproductive et cela est illégal. Pour respecter la Loi canadienne sur la santé, le gouvernement doit financer les services d’avortement fournis par la clinique ou la régie de santé Horizon doit acheter et exploiter la clinique pour s’assurer que ces services indispensables soient disponibles.

« La situation actuelle au Nouveau-Brunswick est illégale et injuste et elle viole le droit des Néo-Brunswickoises à des services de santé reproductive » a affirmé Megan Mitton.  « Il ne s’agit pas de savoir si le ministre doit financer cette clinique et tous les services de santé reproductive mais plutôt quand le fera-t-il. À vrai dire, les Néo-Brunswickois en ont ras le bol d’attendre la justice reproductive ».

– 30     –