Home Communiqué de presse Les députés verts attendent impatiemment les recommandations des experts en changement climatique

Les députés verts attendent impatiemment les recommandations des experts en changement climatique

by Josh O'Donnell
239 views

L’utilisation mondiale de l’essence, du gaz naturel, du pétrole et du charbon a plongé notre climat dans une crise. Les dommages aux maisons, aux biens et à la santé qui en résultent sont évidents au Nouveau-Brunswick depuis plus d’une décennie. À partir de jeudi, un comité multipartite de députés du Nouveau-Brunswick tiendra cinq jours d’audiences publiques sur le renouvellement du plan de transition du Nouveau-Brunswick de 2016 vers une économie à faibles émissions de carbone.

Les députés verts du Nouveau-Brunswick ont bien hâte d’entendre les recommandations des experts sur les mesures spécifiques à prendre au cours des cinq prochaines années pour libérer notre société des combustibles fossiles et protéger nos communautés et nos infrastructures des ravages d’un climat déstabilisant.

« La science nous dit qu’au cours de cette décennie, nous devons opérer la plus profonde des transformations de nos logements, de nos transports et de nos approvisionnements en énergie que le monde n’ait jamais connues », a déclaré le chef du Parti vert David Coon, membre initial du Comité sur les changements climatiques de l’Assemblée législative en 2016. « Les audiences seront diffusées en continu; j’espère que les citoyens du Nouveau-Brunswick seront à l’écoute, car ce que nous déciderons de faire pendant les cinq prochaines années déterminera l’état de la province que nous transmettrons à nos enfants. »

Megan Mitton, députée de Memramcook Tantramar et membre du Comité, affirme qu’il est urgent d’agir pour protéger des villes comme Sackville d’une baie de Fundy en crue, et pour préserver les villes, les villages et les communautés rurales des inondations de surface dans tout l’immense bassin versant du Wolastoq (fleuve Saint-Jean).

« Si le gouvernement ne prend pas la crise climatique au sérieux, les communautés côtières, comme celles de ma circonscription, seront sous l’eau à l’avenir, sans parler de l’isthme de Chignecto, notre pont terrestre avec la Nouvelle-Écosse », a déclaré Mitton. « J’ai hâte d’entendre les experts parler des recommandations d’actions urgentes en matière d’adaptation climatique que le comité pourra faire au gouvernement. »

Pour suivre les audiences en continu, rendez-vous sur le site Web de l’Assemblée législative www.legnb.ca. Les soumissions écrites seront acceptées entre le 24 janvier et le 24 février.