Home » Le premier ministre Higgs reçoit des notes d’échec sur la pauvreté et les soins de santé

Le premier ministre Higgs reçoit des notes d’échec sur la pauvreté et les soins de santé

by Liane
614 views

Le 29 septembre 2023

Le premier ministre Higgs reçoit des notes d’échec sur la pauvreté et les soins de santé

FREDERICTON – Le gouvernement de Blaine Higgs a reçu des notes d’échec de la part des experts en matière de pauvreté cette semaine.

Banques alimentaires Canada a donné au Nouveau-Brunswick un D-moins dans son nouveau bulletin sur la pauvreté, affirmant que « la combinaison de bas salaires, de conditions de logement extrêmes et des taux d’aide sociale les plus bas au Canada place le Nouveau-Brunswick derrière la plupart des autres provinces pour ce qui est de l’élimination de la pauvreté. »

« Alors que le premier ministre Higgs se vante de son excédent d’un milliard de dollars, ce rapport souligne le fait qu’il y a des gens au Nouveau-Brunswick qui font face à des difficultés extrêmes, qui se privent d’épicerie, qui perdent leur maison et leur santé », a déclaré le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon. « Le premier ministre Higgs a manqué à son devoir de veiller au bien-être des Néo-Brunswickois les plus vulnérables. »

Par ailleurs, selon de nouvelles données publiées par Statistique Canada, le Nouveau-Brunswick affiche les taux les plus élevés d’accidents vasculaires cérébraux, de maladies cardiaques et de diabète du pays. Bon nombre des mauvais résultats en matière de santé au Nouveau-Brunswick peuvent être directement liés à la pauvreté en tant que déterminant social de la santé.

M. Coon et le Parti vert défendent depuis longtemps l’idée d’un revenu de base garanti comme moyen de sortir les gens de la pauvreté et d’améliorer leur santé et leur bien-être.

« Un revenu de base garanti aiderait les gens à satisfaire leurs besoins fondamentaux en matière d’alimentation saine et de logement sûr et sécurisé. Il apporterait santé et stabilité en améliorant le bien-être des gens du Nouveau-Brunswick », a déclaré M. Coon. « Veiller à ce que tous les Néo-Brunswickois puissent compter sur une qualité de vie raisonnable, c’est d’abord s’assurer que les besoins fondamentaux de chacun sont satisfaits. »

-30-