Home Communiqué de presse Le Parti Vert déplore le manque de consultation sur les réformes proposées aux soins de santé

Le Parti Vert déplore le manque de consultation sur les réformes proposées aux soins de santé

by Amanda Wildeman
732 views

Le 11 février, 2020

Le Parti Vert déplore le manque de consultation sur les réformes proposées aux soins de santé

Fredericton – Les députés du Parti vert soulèvent de sérieuses préoccupations concernant les réformes proposées par le gouvernement Higgs en matière de soins de santé, notamment la fermeture des salles d’urgence de nuit dans six hôpitaux provinciaux et la suspension des chirurgies ambulatoires au Sackville Memorial Hospital. Le Sackville Memorial Hospital se trouve dans Memramcook-Tantramar, circonscription de la députée Megan Mitton, et l’hôpital Stella Maris, dans Kent-Nord, circonscription de Kevin Arseneau.

«J’ai proposé la formation un comité permanent multipartite sur la réforme des soins de santé au printemps dernier, car nous savons tous qu’une réforme majeure des soins de santé est nécessaire dans cette province. Mais une réforme sans consultation est tout simplement inacceptable. La consultation et la transparence doivent être l’épine dorsale de tout gouvernement. Au lieu de cela, ces changements ont été décidés sans contribution significative des hôpitaux eux-mêmes, des médecins, des infirmières, des syndicats, des travailleurs de première ligne, des municipalités et des communautés », explique le chef du Parti vert, David Coon. «En ce qui concerne votre hôpital local, vous devriez pouvoir compter dessus en cas d’urgence, de jour comme de nuit.»

«Notre hôpital ne sert pas seulement les gens de Sackville; il dessert les collectivités voisines et rurales de la circonscription de Memramcook-Tantramar. Dans ce cas-ci, qui a été consulté? Jusqu’à présent, tous ceux à qui j’ai parlé se sentent pris de court. Les décisions concernant nos soins de santé et notre hôpital devraient être prises avec la contribution de nos communautés; il ne semble pas y avoir eu de considération pour les personnes âgées, les étudiants et ceux qui ont un accès limité aux transports. Ils seront directement touchés par ces changements », explique Mitton, critique du Parti vert en matière de santé. «Ce n’est pas la première fois que notre communauté doit lutter pour garder notre hôpital et ses services. Depuis dimanche après-midi, une pétition en ligne pour sauver les services d’urgence a déjà recueilli plus de 5500 signatures, des réunions d’urgence ont été organisées. La communauté ne laissera pas cela passer sans se battre et je serai avec eux à chaque étape. »

«En discutant avec les responsables et les professionnels locaux, il est devenu encore plus clair pour moi que cette décision a été prise sans aucune consultation locale. C’est exactement ce qui ne va pas avec le modèle gouvernemental actuel, les décisions sont prises à Fredericton et par les PDG, par des gens qui ne vivent pas ou ne travaillent pas dans les communautés qui seront directement touchées», a déclaré Arseneau. «L’hôpital Stella Maris dessert une population aussi grande que certains hôpitaux régionaux de la province et maintenant les gens d’Elsipogtog, de Bass River Point et de Pointe-Sapin seront à plus d’une heure de l’hôpital le plus proche. J’ai également appris que dans le comté de Kent, 28% des accidents graves ou des cas de santé mentale se produisent entre 22 h et 8 h – exactement lorsque l’hôpital sera fermé. »

– 30 –