Home Communiqué de presse Le chef du Parti vert propose un comité spécial pour tracer la voie à suivre au Nouveau-Brunswick dans le sillage de la COVID-19

Le chef du Parti vert propose un comité spécial pour tracer la voie à suivre au Nouveau-Brunswick dans le sillage de la COVID-19

by Amanda Wildeman
492 views

Le 25 mai, 2020

Le chef du Parti vert propose un comité spécial pour tracer la voie à suivre au Nouveau-Brunswick
dans le sillage de la COVID-19

FREDERICTON – Afin de relever les défis qui ont émergé de la pandémie de COVID-19, le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, demande au gouvernement Higgs de créer un comité sur la résilience sociale et économique, avec les deux principaux objectifs suivants:

1. La mise en avant-plan du bien-être personnel et social

2. La promotion d’un progrès économique durable

« Alors que nous commençons à naviguer vers une reprise après la pandémie, nous devons nous assurer de placer le bien-être de tous les Néo-Brunswickois.es au cœur de nos décisions », a déclaré Coon. « Nous avons l’occasion unique de réinitialiser notre économie afin qu’elle soit plus locale, plus résiliente, plus durable, et surtout, au service de toute la population néo-brunswickoise. »

Le comité restreint comprendrait des membres de tous les partis à l’Assemblée législative et aurait comme mandat d’entreprendre un dialogue avec les Néo-Brunswickois.es dans le but de recommander des mesures sociales et économiques qui mettront le Nouveau-Brunswick sur la voie d’une société et d’une économie plus résilientes.

« Dans les semaines et les mois qui ont suivi le début de la pandémie, nous avons découvert que la partisannerie peut être mise de côté et que les chefs de partis sont capables de travailler ensemble pour servir le bien commun, comme l’a fait le comité multipartite du Cabinet », a déclaré Coon. « Je veux transmettre cet esprit de collaboration à l’Assemblée législative avec ce type de comité pour voir comment nous pouvons mieux soutenir les plus vulnérables parmi nous, comme les aîné.e.s, les jeunes et les pauvres, tout en poursuivant un progrès économique qui soit plus durable et mieux adapté à une province de la taille du Nouveau-Brunswick. »

– 30 –