Home Communiqué de presse Le chef du Parti vert présente un projet de loi visant à soutenir les travailleurs et les petites entreprises

Le chef du Parti vert présente un projet de loi visant à soutenir les travailleurs et les petites entreprises

by Liane
60 views

Le 30 novembre, 2021

Le chef du Parti vert présente un projet de loi visant à soutenir les travailleurs et les petites entreprises

FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, a déposé aujourd’hui à l’Assemblée législative un projet de loi visant à améliorer les conditions de travail des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick. Le projet de loi accordera dix jours de congé de maladie payés à tous les travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick.

« La pandémie nous a montré à quel point les jours de maladie payés sont importants pour la santé publique », a déclaré M. Coon. « Les personnes à qui l’on demande d’aider le bien commun en restant à la maison parce qu’elles présentent des symptômes de la COVID, ou qu’elles ont été en contact étroit avec un cas confirmé, doivent être soutenues dans cette démarche. »

Le salaire minimum du Nouveau-Brunswick n’est que de 11,75 $ l’heure, le plus bas de toutes les provinces. Le projet de loi de M. Coon fera également passer le salaire minimum à 15 $ l’heure, ce qui l’alignera sur celui de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de l’Ontario.

« Afin de remédier à la pénurie de main-d’œuvre, le salaire minimum doit être augmenté pour se rapprocher d’un salaire de subsistance », a déclaré M. Coon. « Cela aidera les entreprises à trouver les employés dont elles ont besoin, et fera du Nouveau-Brunswick un endroit plus attrayant pour vivre et travailler. »

Les petites et moyennes entreprises sont confrontées à de nombreux défis pendant cette pandémie, de sorte que le projet de loi de M. Coon demanderait au gouvernement d’établir un fonds pour s’assurer que les coûts des jours de maladie payés et de l’augmentation du salaire minimum ne causent pas de difficultés supplémentaires pendant qu’elles s’adaptent aux nouvelles exigences.

« Pendant des années, le gouvernement a subventionné les grandes entreprises à coups de millions de dollars. Pendant ce temps, les petites et moyennes entreprises ont du mal à attirer et à conserver leurs employés », a déclaré Kevin Arseneau, porte-parole du Caucus vert pour le développement économique et les petites entreprises. « Le gouvernement devrait intervenir pour les soutenir en subventionnant les salaires et les jours de maladie, plutôt que de s’attendre à ce que les employés continuent de subventionner les entreprises à bas salaires, perpétuant ainsi la pénurie de main-d’œuvre. »

Le projet de loi sera soumis à un débat en deuxième lecture lors de la journée de l’opposition ce jeudi après-midi.