David Coon with wind turbine
Home Communiqué de presse Le chef du Parti vert appelle le gouvernement Higgs à s’engager sur un objectif ambitieux en matière d’énergie renouvelable

Le chef du Parti vert appelle le gouvernement Higgs à s’engager sur un objectif ambitieux en matière d’énergie renouvelable

by Liane
443 views

Communiqué de presse

4 décembre, 2020

Le chef du Parti vert appelle le gouvernement Higgs à s’engager sur un objectif ambitieux en matière d’énergie renouvelable

FREDERICTON – Le chef du Parti vert, David Coon, demande au gouvernement Higgs de s’engager à atteindre un objectif ambitieux de croissance de l’industrie des énergies renouvelables au Nouveau-Brunswick, plutôt que de continuer sur la voie d’une production d’énergie nucléaire coûteuse et risquée.

L’objectif légalement réglementé fixé par Bernard Lord en 2006 de fournir aux Néo-Brunswickois 10% de nos besoins en électricité à partir de nouvelles sources d’énergie renouvelable produite localement a maintenant été atteint. Ce règlement expire dans trois semaines sans aucun engagement de la part du gouvernement Higgs à l’égard d’un nouvel objectif d’expansion de l’énergie renouvelable produite localement au Nouveau-Brunswick.

« Un objectif raisonnable serait de doubler l’approvisionnement local en électricité renouvelable d’ici 2030 », a déclaré Coon. « Jumeler cela à un contrat à long terme pour 700 à 1000 MW d’hydroélectricité provenant du Labrador ou du Québec augmenterait considérablement notre approvisionnement en électricité abordable tout en jetant les bases pour atteindre des émissions nettes de carbone zéro d’ici 2050. »

Le gouvernement Higgs a signalé qu’il prenait une direction différente, faisant du plutonium extrait des déchets radioactifs stockés à Point Lepreau son combustible de choix. Cela alimenterait un nouveau réacteur nucléaire, deux fois plus petit que celui qu’il exploite actuellement. Le réacteur et la technologie d’extraction du plutonium sont encore au stade de la conception, les coûts sont inconnus, le processus d’extraction du plutonium crée des déchets liquides radioactifs, et toute l’initiative dépend d’une importante injection de fonds publics pour décoller.

« Des récentes recherches de l’Université de Calgary révèlent que le coût de l’énergie éolienne et solaire est désormais comparable à celui du gaz naturel, et du coup, beaucoup moins élevé que celui de l’énergie nucléaire, sans les risques de sécurité associés posés par la prolifération nucléaire et la production de déchets radioactifs », a déclaré Coon . « Le gouvernement Higgs mise sur le mauvais cheval, et nous allons finir par payer la facture tout en laissant des déchets hautement radioactifs aux générations futures. »

Remarque: C’est le 27 juillet 2006 que le gouvernement conservateur du Nouveau-Brunswick a mis en place un règlement en vertu de la Loi sur l’électricité pour garantir qu’Énergie NB répondrait à 10% des besoins en électricité des Néo-Brunswickois à partir de nouvelles sources renouvelables locales. Cet objectif s’ajoutait aux 21 pour cent des ventes d’électricité déjà fournis par l’hydroélectricité locale et a maintenant été atteint grâce à une combinaison d’énergie éolienne et de biocarburants.

– 30 –