Home Assemblée législative Le caucus vert propose un débat d’urgence à la législature sur les séances hybrides ou virtuelles

Le caucus vert propose un débat d’urgence à la législature sur les séances hybrides ou virtuelles

by Liane
445 views

Communiqué de presse

Le 24 novembre 2020

Le caucus vert propose un débat d’urgence à la législature sur les séances hybrides ou virtuelles

Fredericton — Cet après-midi, à l’Assemblée législative, le député du Parti vert de Kent-Nord et leader parlementaire par intérim Kevin Arseneau présentera une motion demandant un débat d’urgence sur les séances hybrides ou virtuelles de l’Assemblée législative. Un système hybride est utilisé à la Chambre des communes. Depuis septembre, les députés ont la possibilité de participer au débat et de voter virtuellement.

« Mes collègues du caucus et moi-même n’avons cessé de demander, depuis avril, un système virtuel ou hybride pour les séances de l’Assemblée, » a déclaré M. Arseneau. « L’Assemblée législative a eu plus de six mois pour étudier et mettre en place un système qui permettrait aux députés qui ne peuvent pas être à Fredericton pour des raisons de santé publique de représenter leurs électeurs en participant aux débats et en votant sur des lois importantes. »

L’article 45 du Règlement de l’Assemblée législative permet un débat d’urgence pour discuter d’une question spécifique et importante nécessitant un examen urgent. Selon M. Arseneau, permettre à l’Assemblée législative de continuer à fonctionner pendant une pandémie est d’une importance vitale pour la démocratie.

 « Nous ne pouvons pas nous permettre de suspendre nos institutions démocratiques en temps de crise, surtout lorsqu’il existe des options sécuritaires et éprouvées, comme cela a été démontré de manière convaincante à la Chambre des communes, » a affirmé M. Arseneau. « L’Assemblée législative n’a siégé que 12 jours complets d’affaires courantes sur 328 cette année. »

« Tandis que les membres de l’Assemblée législative sont invités à rester chez eux, le gouvernement demande aux travailleurs de la province, y compris les enseignantes et enseignants, les travailleurs et travailleuse de vente au détail et les travailleurs et travailleuses de la santé, d’aller travailler tous les jours, » a déclaré M. Arseneau. « La démocratie est un service essentiel. »

-30-