Home Bulletin de circonscription Bulletin de circonscription – Mise à jour de votre député – Hiver 2021

Bulletin de circonscription – Mise à jour de votre député – Hiver 2021

by Lindsay.Demerchant
148 views

    Au moment où j’écris ces lignes, Fredericton connaît une flambée de COVID-19. Les chiffres sont particulièrement élevés chez les enfants et les jeunes. Alors que 80 % des jeunes de 12 à 19 ans sont entièrement vaccinés dans la province, un vaccin pédiatrique n’est disponible que depuis tout dernièrement. Jusqu’à présent, 27 % des enfants ont déjà reçu leur première dose. Si vous avez plus de 50 ans, vous pouvez recevoir votre injection de rappel dès maintenant, à condition que six mois se soient écoulés depuis votre dernier vaccin COVID. J’ai parlé au premier ministre à l’Assemblée législative la semaine dernière de la situation à Fredericton et de l’absence de toute séance d’information publique. Il a accepté d’en organiser une rapidement. 

J’ai également parlé à la Chambre et dans les médias de la nécessité d’entendre directement et plus fréquemment nos médecins-hygiénistes. Je crois que la Dre Russell et les membres de son équipe de six médecins, qui ont tous une expertise spécialisée en santé publique, devraient communiquer avec nous régulièrement. 

    Espérons que l’accord de principe qui vient d’être conclu avec le syndicat des infirmières répondra aux besoins de nos infirmières et recevra leur aval. Cela pourrait rendre la vie professionnelle des infirmières un peu plus facile. Malheureusement, le plan de la santé récemment publié ne s’attaque pas aux problèmes systémiques de notre système de santé, qui comprennent le manque de financement. Lors des audiences législatives sur l’éducation postsecondaire cet automne, le président de l’UNB, Paul Mazerolle, nous a dit qu’ils perdent 12 000 $ pour chaque étudiante et étudiant inscrit à leur programme de soins infirmiers, faute de financement gouvernemental. C’est la raison pour laquelle l’UNB refuse des élèves du secondaire enthousiastes à l’idée de faire carrière en soins infirmiers.

J’ai contribué au rapport du Comité permanent des changements climatiques et de I’intendance de l’environnement sur les épandages de glyphosate qui a été présenté cet automne. Bien qu’il contienne des recommandations positives, comme l’arrêt de l’épandage d’herbicides sous les lignes électriques, la fin de la dégradation des forêts sur les terres de la Couronne et la création d’un nouveau poste d’agent législatif responsable de nos forêts et de nos eaux douces communes, il n’est pas allé assez loin. C’est pourquoi j’ai publié un rapport supplémentaire qui comprend une recommandation visant à mettre fin à l’épandage de glyphosate sur les forêts de la Couronne et à reconnaître que cela constitue une violation des droits des peuples autochtones.    

Une fois de plus, un de mes projets de loi a influencé la législation gouvernementale. Les modifications apportées à la Loi sur la location de locaux d’habitation comprenaient mes propositions visant à limiter les augmentations de loyer à une fois par an, et à permettre à tous les locataires de faire appel devant le Tribunal de la location de locaux d’habitation s’ils reçoivent un avis d’augmentation déraisonnable. Cela ne suffit pas à garantir que les locataires soient réellement protégés contre les augmentations de loyer déraisonnables, comme le proposait mon projet de loi initial au printemps dernier.

    Cet automne, j’ai déposé un projet de loi visant à améliorer les protections des salariés à salaire minimum et modeste. Il comprenait une augmentation du salaire minimum, que le gouvernement a annoncée le matin du jour où mon projet de loi a été débattu à l’Assemblée législative. Cependant, il ne comprend pas les autres changements que j’avais proposés. Il s’agissait de jours de congé de maladie payés, d’heures supplémentaires payées à temps et demi de votre salaire réel et d’un congé non payé en cas de fausse couche ou de mortinaissance. Fait remarquable, les membres du gouvernement n’ont pas voulu débattre de ces propositions. Le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail n’a pas voulu me donner de réponse franche lorsque je lui ai demandé pourquoi il n’appuyait pas une mesure comme les jours de congé de maladie payés, surtout compte tenu du grand nombre de personnes qui se sont auto-isolées lors de la récente épidémie de COVID.

J’ai réussi à faire en sorte que le ministre des Finances accepte d’ajouter des indicateurs du bien-être des Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises sur le site Web de son ministère. Le site pourrait bénéficier de quelques indicateurs supplémentaires, mais il suit des mesures informatives du bien-être au fil du temps, comme le taux de violence entre partenaires intimes (en hausse) , la gravité de la criminalité (en baisse), la proportion de personnes qui font des dons de charité (en baisse) et le sentiment d’appartenance à votre communauté locale (légèrement en baisse depuis 2018). Je suis reconnaissant qu’il a jugé important de fournir ce type d’informations, j’espère qu’il sera ouvert à poursuivre ce qu’il a commencé.  

  J’ai rencontré Gilles Allain, le directeur général de la Fondation Chalmers, cet automne, et j’ai été heureux d’apprendre que la Fondation a réuni les fonds nécessaires à la construction d’une salle sécurisée pour la santé mentale, beaucoup plus humaine, dans l’urgence.   Pour toute personne en crise, c’était un endroit terrible où être placé, sans chaise ni lit. Cela ressemblait à une cellule de confinement solitaire. 

    Il est encourageant de constater qu’une bonne relation s’est établie entre la mairesse Kate Rogers et le chef Allan Jr. Polchies de St. Mary’s (Sitansisk). Nous vivons sur le territoire non cédé des Wolastoqiyik et sommes parties aux traités de paix et d’amitié qui fournissent le cadre juridique de notre relation. En tant que voisins, une étape très importante vers la réconciliation consiste à établir une relation positive et respectueuse entre nos communautés. Il est bon de voir la mairesse Rogers et le chef Polchies nous mener dans cette direction.

N’oubliez pas, pour vous tenir au courant de mes dossiers à l’Assemblée législative, visitez le site www.greencaucusvert.ca et vous pourrez aussi voir ce que font les collègues de mon caucus. Si je peux vous aider, appelez le bureau au 455-0936 ou envoyez-moi un courriel à david.coon@gnb.ca.

Je vous souhaite à tous et à toutes un joyeux temps des Fêtes et une Bonne Année.