Home Bulletin de circonscription Bulletin de circonscription – L’avenir de l’ancien bâtiment de la justice – Printemps 2022

Bulletin de circonscription – L’avenir de l’ancien bâtiment de la justice – Printemps 2022

by Lindsay.Demerchant
79 views

Si vous avez manqué le rassemblement virtuel de la communauté et le panel sur l’avenir de l’ancien bâtiment de la justice le 2 mars, vous pouvez le regarder ici. Les panélistes étaient l’architecte John Leroux, l’ingénieur Tom Morrison et le président du Fredericton Heritage Trust, Jeremy Mouat. Le panel a commencé par des présentations sur l’histoire du bâtiment, les avantages de la réaffectation et de la réutilisation des vieux bâtiments et la valeur de ces bâtiments patrimoniaux.

Comme John et Jeremy l’ont souligné, le bâtiment n’est pas un nouveau bâtiment à réaffecter. Il a d’abord servi d’école normale pour former les enseignants, a subi un incendie, a été reconstruit avant de devenir une école secondaire, et en est maintenant à sa troisième incarnation en tant que bâtiment de la justice. L’ouverture du nouveau palais de justice étant prévue pour 2025, beaucoup de gens à Fredericton veulent s’assurer que ce magnifique édifice patrimonial, le « cœur et l’âme » du centre-ville, continue d’être utilisé comme un espace dynamique, inclusif et culturellement pertinent.

Tom Morrison, de Heritage Engineering, a insisté sur le fait que le « bâtiment le plus écologique » est celui qui existe déjà. Pour ajouter à cela, John a souligné que c’est aussi le « bâtiment le moins cher », notant que la construction de l’ancien bâtiment de la justice aujourd’hui coûterait des dizaines de millions de dollars, alors que sa réaffectation et sa rénovation seraient incomparablement moins coûteuses.

Le panel a également souligné que le bâtiment présente de multiples facettes et que ses espaces peuvent être adaptés à de multiples usages. Ce n’est pas seulement un grand bâtiment, c’est un bâtiment avec un grand potentiel pour différentes utilisations. Le panel a toutefois précisé qu’il ne pensait pas que le logement soit une utilisation appropriée de l’espace en raison de sa conception et de son emplacement.

Lorsque la parole a été donnée aux questions et réponses et à la discussion, il est apparu clairement que la plupart des gens partageaient le même désir de voir le bâtiment utilisé de manière à inclure un éventail aussi large que possible de la communauté, sans distinction d’âge, de culture, de niveau socio-économique et de capacités. Beaucoup ont proposé que l’utilisation la plus évidente d’un bâtiment qui avait été deux fois une école soit à des fins éducatives. Certains ont proposé d’agrandir le NBCCD, ou collège artisanal, qui se trouve juste à côté, dans le bâtiment. D’autres ont suggéré que l’auditorium existant se prêterait naturellement à l’hébergement d’une école de théâtre.

Sara Davidson, une des principales défenseuses de certains de nos citoyens les plus vulnérables, a proposé un centre communautaire intentionnellement inclusif qui aurait de l’espace pour tout le monde, où un « mashup pour tous les différents horizons de la vie » pourrait exister. Cette proposition a été appuyée par un autre participant, Youssef El-Khoury, qui aspirait à un espace public dynamique comme ceux qui existent dans d’autres pays.

Quelques idées avancées au cours de la soirée :

– Un théâtre communautaire

– Un espace de studio pour le collège d’artisanat, disponible pour la communauté après les heures de travail

– Un atelier de menuiserie

– Un espace de fabrication

– Un centre à but non lucratif avec des ressources et des espaces partagés.

– Bâtiment vert rénové – beaucoup de potentiel solaire passif

– Garder à l’esprit le changement climatique et la justice sociale lors des travaux de rénovation et de réaménagement.

– Bâtiment appartenant à la communauté

– Coopérative de vélos

À la suite de cette réunion, j’ai rencontré diverses organisations communautaires qui souhaitent faire partie de cet espace.

La décision finale concernant l’ancien édifice de la justice sera prise par le gouvernement de l’époque. Le ministre des Transports et de l’Infrastructure aura une influence déterminante sur ce qui se passera, et je défendrai la vision inclusive et communautaire que les participants à cette réunion ont si clairement exprimée.

Pour la couverture médiatique de l’événement, voir : CBC, CTV et The Gleaner.